imperceptible


imperceptible

imperceptible [ ɛ̃pɛrsɛptibl ] adj.
• 1377; lat. médiév. imperceptibilis
1Qu'il est impossible de percevoir par les seuls organes des sens. Imperceptible à l'œil nu. invisible. Son imperceptible. inaudible. « le pouls était imperceptible » (Baudelaire).
2Qu'il est impossible ou très difficile d'apprécier par l'esprit; qui échappe à l'attention. Gradations, nuances imperceptibles. insensible. Ironie imperceptible. indécelable. Imperceptible à (qqn). « ses qualités très fines, imperceptibles au profane » (Chardonne).
3Qui est à peine perceptible. petit; infime, minuscule. Caresse, sourire imperceptible. léger. « les plus imperceptibles détails de cette journée disparue » (Flaubert).
Qui est de peu d'importance. Changements imperceptibles et continus.
⊗ CONTR. Perceptible; considérable.

imperceptible adjectif (latin scolastique imperceptibilis) Qui ne peut être perçu par les récepteurs sensoriels, en particulier par la vue et l'ouïe : Les microbes sont imperceptibles à l'œil nu. Qui est très petit, de valeur ou d'importance très faible, et que l'on peut à peine percevoir : Tremblement imperceptible. Qui est très difficilement observable ou appréciable et échappe le plus souvent à l'attention : Remarquer un changement à des détails imperceptibles.imperceptible (synonymes) adjectif (latin scolastique imperceptibilis) Qui ne peut être perçu par les récepteurs sensoriels, en...
Synonymes :
Contraires :
Qui est très petit, de valeur ou d'importance très faible...
Synonymes :
- léger
Qui est très difficilement observable ou appréciable et échappe le...
Synonymes :

imperceptible
adj.
d1./d Qui ne peut être perçu par les sens. Animalcules imperceptibles.
|| Par ext. à peine perceptible. Odeur imperceptible.
d2./d Fig. Qui échappe à l'attention. Progrès imperceptibles.

⇒IMPERCEPTIBLE, adj.
A. — Qui n'est pas perceptible, qui échappe à nos sens. Objet, point imperceptible; battement de cœur imperceptible. Le gentleman, en se dressant à demi, pouvait coller son œil à ce judas imperceptible et voir ce qui se passait dans le salon (PONSON DU TERR., Rocambole, t. 3, 1859, p. 116). Il était chaussé d'espadrilles, ce qui lui donnait une démarche molle, muette, inquiétante, un pas imperceptible de rôdeur (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Champ d'oliv., 1890, p. 82). Le pouls, que je tenais, devint imperceptible (MAUROIS, Climats, 1928, p. 286) :
1. Je ne sais comment cela se fit, mais le trousseau de clefs, que je gardais dans mon chapeau, resta imperceptible pour tous ces observateurs (...). Bien que l'on n'eût pas négligé de me fouiller, on ne le trouva pas.
VIDOCQ, Mém., t. 3, 1828-29, p. 220.
B. — P. hyperb. À peine perceptible; très petit, très léger. Synon. infime, minime, minuscule. Elle aperçut sur le cou une ligne rouge imperceptible, fine comme la lame d'un couteau (BALZAC, Annette, t. 2, 1824, p. 27). Quel pur travail de fins éclairs consume Maint diamant d'imperceptible écume (VALÉRY, Charmes, 1922, p. 148). Par des moyens très simples, un point d'orgue, une mutation imperceptible de tonalité et d'atmosphère, la chute dans le rêve est suggérée (ROLLAND, Beethoven, t. 1, 1937, p. 170) :
2. Rocambole se laissa donc mettre dans le sac, mais tandis qu'on en nouait l'orifice au-dessus de sa tête, il ramena lentement, doucement, par un imperceptible mouvement, une de ses mains qui pendait le long de son corps jusqu'à sa poitrine...
PONSON DU TERR., Rocambole, t. 3, 1859p. 481.
SYNT. Accent, frisson, geste, grattement, lueur, murmure imperceptible; imperceptible sourire; une imperceptible dose de poison; imperceptible fissure; à un signe, d'un signe, d'une voix imperceptible.
Au fig. Qui échappe à l'observation, à l'attention, à l'esprit de tous ou de la plupart. Déviation imperceptible; causes, mobiles imperceptibles; imperceptibles subtilités. Elle avait, à d'imperceptibles signes, pressenti la tempête intérieure qui agitait Grandet (BALZAC, E. Grandet, 1834, p. 77). Les nuances délicates, imperceptibles, qui séparent le mal du bien, le vice de la vertu (A. FRANCE, Dieux ont soif, 1912, p. 248). Le tressaillement imperceptible de la conscience ou le mouvement infinitésimal de la volonté (JANKÉL., Je-ne-sais-quoi, 1957, p. 115) :
3. Ce ne sont pas les grands malheurs qui font le malheur, ni les grands bonheurs qui font le bonheur, mais c'est le tissu fin et imperceptible de mille circonstances banales, de mille détails ternes qui composent toute une vie de calme radieux ou d'agitation infernale.
FLAUB., Corresp., 1847, p. 12.
Emploi subst. Une mathématique « fine », serrant de plus près l'impondérable de la qualité et l'imperceptible de la fluxion (JANKÉL., Je-ne-sais-quoi, 1957p. 39).
REM. 1. Imperceptibilité, subst. fém. Caractère de ce qui est imperceptible. Un petit point restreint qu'on appelle Paris, et dans ce point une autre imperceptibilité qui est l'École de Droit (FLAUB., Corresp., 1843, p. 140). Au fig. Du degré d'insignifiance, d'imperceptibilité que j'aurais à ses yeux (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1939, p. 97). 2. Imperception, subst. fém. Défaut de perception. Quant il y a imperception, comme il arrive à l'égard du mouvement, le déficit perceptif ne semble être qu'un cas limite d'un trouble plus général qui concerne l'articulation des phénomènes les uns sur les autres (MERLEAU-PONTY, Phénoménol. perception, 1945, p. 327).
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1375 « qui ne peut être saisi par les sens (ici l'ouïe) » (ORESME, Ciel, éd. A. D. Menut, fol. 124c : tel son seroit imperceptible a nous et ne pourroit estre de cibas); 2. XVIe s. « très petit » (d'apr. FEW 8, 218b), attest. isolée; repris au XVIIIe s. 1771, 11 févr. (VOLT., Lett. Mme de Choiseul ds LITTRÉ). Empr. au lat. scolast. imperceptibilis « qu'on ne peut percevoir » ca 1267 (ds LATHAM), dér. du lat. imp. imperceptus « non perçu; imperceptible », lui-même composé de im- (v. in-1) et de perceptus, part. passé de percipere « percevoir ». Fréq. abs. littér. : 1 029. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 986, b) 1 532; XXe s. : a) 1 498, b) 1 812.

imperceptible [ɛ̃pɛʀsɛptibl] adj.
ÉTYM. 1377; lat. scolast. imperceptibilis, de im- (→ 1. In), et perceptible.
1 (1377). Qu'il est impossible de percevoir par les seuls organes des sens. Invisible; inaudible; insensible. || Un point presque imperceptible. || Le monde imperceptible des infiniment petits. || Son imperceptible. Infra-son, ultra-son. || Goût, odeur imperceptible.Imperceptible à qqn, aux sens, à l'ouïe, à la vue.
1 (…) une vapeur pestilente se coule au milieu des airs, et imperceptible à nos sens insinue son venin dans nos cœurs (…)
Bossuet, 1er Sermon pour le premier dimanche de carême, Sur les démons, II.
2 (…) le pouls était imperceptible, la respiration douce, à peine sensible (…)
Baudelaire, Trad. E. Poe, Histoires extraordinaires, La vérité sur le cas de M. Valdemar.
3 Lorsque le jour parut, des terres basses et plates, lignes presque imperceptibles entre le ciel et l'eau, qu'on pouvait prendre à l'œil nu pour le brouillard du matin (…)
Th. Gautier, Voyage en Russie, V, p. 61.
4 (…) on distinguait tout au fond, dans cette épaisse obscurité, une multitude de fils métalliques, fins comme des aiguilles et presque imperceptibles (…)
Hugo, les Misérables, IV, XIV, I.
5 Elle ne sourcilla pas. Un petit tremblement, presque imperceptible, avait seulement passé dans les mains qui tenaient le plateau.
Barbey d'Aurevilly, les Diaboliques, « Bonheur dans le crime ».
6 L'homme, se retournant à moitié, regarda Quinette, et, d'un mouvement d'épaule presque imperceptible, lui fit signe qu'il n'avait qu'à le suivre.
J. Romains, Les Hommes de bonne volonté, t. I, XIX, p. 216.
Par métaphore (→ Fil, cit. 17).
2 (1425). Qu'il est impossible ou très difficile d'apercevoir, d'apprécier par l'esprit; qui échappe à l'attention (→ Atome, cit. 9). || Notre corps « imperceptible dans le sein du tout » (→ Perceptible, cit. 1). || Degrés, gradations, nuances imperceptibles. Insensible (→ Espèce, cit. 26; homme, cit. 4). || S'attacher (cit. 48) par d'imperceptibles liens. || Ironie imperceptible (→ Attique, cit. 8). || La fuite imperceptible du temps (→ Grignoter, cit. 4).Imperceptible à… (qqn).
7 (…) pour voir (…) ce point imperceptible au commun des hommes.
Pascal, les Provinciales, III.
8 Cette ironie n'était pas si imperceptible qu'il le croyait; elle était très marquée et constituait un travers qui barrait bien de bonnes qualités, et qui brisait même le talent.
Sainte-Beuve, Causeries du lundi, 2 janv. 1854, t. IX, p. 306.
9 Vous savez apprécier un tel cognac et démêler ses nuances parce que vous avez un goût très cultivé (…) c'est par ses qualités très fines, imperceptibles au profane, que cette liqueur dépasse la matière.
J. Chardonne, les Destinées sentimentales, p. 429.
3 (XVIe, repris 1771). Qui est à peine perceptible. Minuscule (→ Étoile, cit. 3; 1. frais, cit. 36). || Escarbille (cit. 1), grains de sable imperceptibles. Microscopique. || Caresse (cit. 13), mouvement (→ Caricaturiste, cit. 1), salut, sourire imperceptible. Léger.(Antéposé stylistique). || Un imperceptible détail, un imperceptible mouvement.
10 (…) tout est à jour dans la nature, et il n'y a grain de sable si imperceptible qui n'ait plus de cinq cents pores.
Voltaire, les Oreilles de Chesterfield, VII.
11 (…) elle se rehaussa, et s'inclina pour répondre au salut du jeune homme, mais d'une manière imperceptible et presque sans se lever de son siège où son corps resta plongé.
Balzac, la Femme abandonnée, Pl., t. II, p. 218.
12 Elle tâchait de ressaisir les plus imperceptibles détails de cette journée disparue.
Flaubert, Mme Bovary, III, II.
Abstrait (souvent avant le nom, en épithète). Qui est de peu d'intensité ou de peu d'importance. || Une imperceptible émotion (→ Effleurement, cit. 1). || Exhaler (cit. 24) un imperceptible soupir. Faible. || D'imperceptibles nuances de langage (→ Apercevoir, cit. 16). || Des changements imperceptibles. || Une nuance imperceptible, une imperceptible nuance d'ironie.
13 (…) une imperceptible modification du cerveau fait un fou, un imbécile ou un homme de génie (…)
Taine, Philosophie de l'art, t. II, p. 269.
14 Thérèse la suivait des yeux et déjà, à d'imperceptibles signes, découvrait que c'était une ennemie qui était entrée dans sa chambre : une ennemie mortelle.
F. Mauriac, la Fin de la nuit, XII, p. 233.
CONTR. Apercevable, appréciable, perceptible. — Considérable, important.
DÉR. Imperceptibilité, imperceptiblement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • imperceptible — adjetivo 1. (antepuesto / pospuesto) Que no se puede percibir con los sentidos o la atención, o que es difícil de apreciar o distinguir: Me hizo una señal imperceptible con los ojos, nadie se dio cuenta. Ese imperceptible guiño, ¿será un tic… …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • Imperceptible — Im per*cep ti*ble, a. [Pref. im not + perceptible: cf. F. imperceptible.] Not perceptible; not to be apprehended or cognized by the senses; not discernible by the mind; not easily apprehended. [1913 Webster] Almost imperceptible to the touch.… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • imperceptible — Imperceptible. adj. de tout genre. Qui ne peut estre apperceu. Cela est imperceptible. Il s estend aussi aux autres sens, & aux choses de l esprit. L odeur de cette fleur est imperceptible. dans cette piece d éloquence l art est presque… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • imperceptible — (adj.) early 15c., from Fr. imperceptible (early 15c.), from M.L. imperceptibilis, from assimilated form of in not, opposite of (see IN (Cf. in ) (1)) + perceptibilis, from L. percept , pp. stem of percipere (see PERCEIVE (Cf. perceive)). Related …   Etymology dictionary

  • imperceptible — imperceptible, insensible, impalpable, intangible, inappreciable, imponderable all mean incapable of being apprehended by the senses or intellect (as in form, nature, extent, or degree) even though known to be real or existent. Except for this… …   New Dictionary of Synonyms

  • imperceptible — I adjective blurred, concealed, dim, enshrouded, faint, hazy, hidden, ill defined, impalpable, inappreciable, inaudible, indiscernible, indistinct, inscrutable, intangible, invisible, minuscule, minute, nebulous, obscure, scant, screened, shadowy …   Law dictionary

  • imperceptible — [adj] hard to sense; faint ephemeral, evanescent, fine, gradual, impalpable, imponderable, inappreciable, inaudible, inconsiderable, inconspicuous, indiscernible, indistinct, indistinguishable, infinitesimal, insensible, insignificant, invisible …   New thesaurus

  • imperceptible — Imperceptible, Quod percipi non potest, Imperceptum …   Thresor de la langue françoyse

  • imperceptible — adj. Que no se puede percibir …   Diccionario de la lengua española

  • imperceptible — ► ADJECTIVE ▪ so slight, gradual, or subtle as not to be perceived. DERIVATIVES imperceptibly adverb …   English terms dictionary